getParent(): Node not found Le petit collège de Kain  » projets de notre école

projets de notre école

Nos projets éducatif, pédagogique et d'établissement

 

1.    PROJET EDUCATIF

Le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame de la Tombe - sections primaire et secondaire - assume la tradition spirituelle et pédagogique de ses fondateurs et l'actualise dans le temps présent en référence au décret de la Communauté française (du 17 juillet 1997) et au document du Conseil général de l'enseignement catholique « Missions de l'école chrétienne » (du 20 mai 1995 revu en janvier 2007).

A ce titre, ils contribuent à la formation globale du jeune avec les parents, les éducateurs, les membres du PMS, les représentants de l'environnement socioculturel de l'école.  Ils se définissent essentiellement comme une communauté solidaire au service de la société et de la jeunesse ayant la conviction qu'elle n'humanise en plénitude qu'en ouvrant à Dieu et au Christ. 

Cette communauté veut donner à chaque élève, en fonction de son âge, les moyens de s'épanouir en tant que personne, c'est-à-dire :

  •   Développer la personnalité toute entière de l'élève en éveillant sa personnalité aux dimensions de l'humanité (dimensions corporelles, intellectuelles, affectives, sociales ou spirituelles) en le mettant en rapport avec les oeuvres de la culture (artistiques, littéraires, scientifiques et techniques)
  • D'accéder à l'autonomie et à l'exercice responsable de la liberté
  • Faire de acteurs responsables, efficaces et créatifs dans une vie économique en constante évolution.

 L'école chrétienne promeut dans sa démarche éducative des valeurs évangéliques assumées par Jésus jusqu'à travers sa mort et par sa résurrection ; valeurs telles que :

  • Le respect de l'autre
  • La confiance dans les possibilités de chacun
  • Le sens du pardon, le don de soi
  • La solidarité responsable
  • L'intériorité
  • La créativité
  • L'attention aux plus démunis.

 L'école chrétienne offre à chacun la liberté de construire sa propre identité en relation avec le Dieu de Jésus, de se sentir interpellé par la Bonne Nouvelle de l'Evangile  Elle traite tous ceux qu'elle accueille dans le plus grand respect de leur liberté de conscience en s'interdisant toute manipulation ou violation morale....

Le Collège Notre-Dame de la Tombe propose cet épanouissement en référence à Jésus-Christ et invite chacun, dans le respect de la liberté de conscience, à fonder sa vie sur les valeurs évangéliques.

 

2.    PROJET PEDAGOGIQUE

 

En suivant le projet pédagogique de l'enseignement fondamental catholique, notre école fondamentale se veut être d'abord un lieu où les enfants et les adultes découvrent leur diversité sociale et culturelle comme une richesse à exploiter pour grandir ensemble.  Le souci de comprendre l'autre et de se faire comprendre traverse toutes les actions et démarches vécues ; cela, en cohérence avec l'esprit de l'Evangile.

 

  • Approfondir la construction de leur dimension sociale,
  • S'engager dans l'accueil de l'autre et le respect mutuel,
  • Vivre le plaisir du dialogue, de la participation et de la prise de responsabilité solidaire,
  • Assumer les conflits inhérents à la vie de groupe et élaborer des moyens pour les gérer,
  • Apprendre leur rôle de citoyens responsables dans la société.

 Cette construction de soi avec et par les autres, animée de la référence à Jésus-Christ, influence l'organisation de tous les apprentissages spécifiques dévolus à l'école :

  • Construire le savoir : favoriser un processus d'apprentissage dans lequel l'enfant est acteur et non spectateur.
  • Pratiquer l'évaluation formative : s'intéresser surtout à ce qui se passe quand l'enfant construit ses compétences et ses connaissances et non plus seulement à l'observation du résultat.
  • Assurer la continuité des apprentissages en cycles : dans les cycles, les enseignants organisent les activités d'apprentissage de manière à faire progresser chaque enfant à partir de ce qu'il a déjà construit.  L'ensemble de l'équipe éducative est responsable du développement des compétences et de la construction des connaissances de 2,5 ans à 12 ans.
  • Différencier les apprentissages :

-          Chacun est différent, a son rythme, sa culture, ses limites de vigilance et il s'agit de lui proposer de nombreuses situations ouvertes avec des modes d'approche différents lui permettant ainsi de progresser.

-          C'est être attentif à varier les sollicitations en cours d'apprentissage pour que chacun progresse et aille le plus loin possible à partir d'où il est. 

-          Différencier, c'est donc croire qu'ils sont tous capables de progresser, c'est chercher les outils les plus pertinents pour surmonter les obstacles rencontrés.

  • Pratiquer un métier collectif : enseignants et partenaires de l'école sont solidairement responsables de leur mission dans l'école en cycles.  Tous collaborent pour aider l'enfant à développer les mêmes compétences de 2,5 à 12 ans et pour assurer leur développement global (affectif, psychologique, moteur et intellectuel)  Pour ce faire, un travail de concertation (échanges & partages) et d'ajustement permanent se fait entre tous les enseignants
  • Construire une communauté ouverte sur l'extérieur : l'école est un système dans lequel enseignants, parents, pouvoir organisateur, direction, partenaires socio-culturel doivent se sentir personnellement responsables de l'éducation de chaque enfant.  Il y a lieu de prendre en compte et considérer comme une richesse la variété culturelle des enfants qu'ils accompagnent. L'école doit aussi tenir compte des réalités politiques, économiques et sociales et permettre à l'enfant de s'impliquer dans cette réalité et utiliser les ressources de son environnement.

 

3.    PROJET D'ETABLISSEMENT

                    A.  INTRODUCTION

  • Cadre général et intentions du projet

Les grandes lignes de notre identité sont fixées par notre Pouvoir Organisateur et constituent le cadre à l'intérieur duquel la communauté éducative développe son projet de formation et d'éducation.

Le présent document énonce la volonté collective de concrétiser nos projets éducatif et pédagogique en réalisant, dans un délai de 3 ans, certaines actions que nous considérons comme prioritaires (Projet d'établissement).

  • Responsabilisation de la Communauté éducative

Ce projet ambitieux engage la responsabilité de la Communauté éducative dans son ensemble et requiert la mobilisation de tous : élèves, parents, enseignants, éducateurs, direction, pouvoir organisateur, ainsi que le soutien de partenaires externes (la Maison de la Culture de Tournai, le P.M.S., la F.R.S.E.L., d'autres établissements scolaires, ...). 

  •  Responsabilisation des parents

Soutien et partenaires indispensables dans notre tâche éducative, les parents, en choisissant le Collège Notre-Dame de la Tombe pour leurs enfants, adhèrent au projet d'école et nous aident à y faire respecter les règles de vie.

Nous entretenons avec eux des relations suivies par l'organisation de rencontres périodiques, par la communication de tout problème scolaire relatif à leur enfant et par la diffusion d'une information régulière en vue de les impliquer dans le projet d'école (via notamment le Conseil de Participation).

  • Evaluation

Définir un projet, établir des priorités... c'est s'engager à les finaliser.  Cet engagement est assumé, au nom de la communauté éducative par ce même Conseil de Participation.

Aussi, celui-ci évaluera-t-il son action :

-          en cours de projet : le Conseil pratique une évaluation collective en cherchant les moyens à mettre collectivement en œuvre pour mener à bien le projet.

-          Au terme des 3 ans : pour confronter intentions initiales et résultats obtenus.

  •  Les trois axes :

Le sens et la cohérence de notre action pédagogique se justifient par la triple responsabilité que nous assumons à l'égard des jeunes qui nous sont confiés en tenant compte de : (art. 6, 14, 15, 32, 60 & 67 du décret Missions)

-          leurs caractéristiques culturelles, sociales, de leurs besoins et ressources dans les processus d'acquisition des compétences et savoirs

-          leurs aspirations en matière de projet de vie professionnelle et poursuite des études

-          l'environnement social, culturel et économique de l'école

-          l'environnement naturel, du quartier, du village dans lesquels l'école est implantée.

-          L'intégration des élèves issus de l'enseignement spécial par des actions éducatives et pédagogiques au sein de l'établissement.

Nos trois axes :

  • Une responsabilité pédagogique qui nous engage à les faire accéder à un savoir, à acquérir compétences qui leur permettent de construire efficacement leur avenir professionnel ;
  • Une responsabilité éducative qui nous engage à les amener à se réaliser en tant que personnes, en tant que citoyens responsables et en tant qu'acteurs de la vie sociale en leur assurant à tous des chances égales d'émancipation sociale ;
  • Une responsabilité morale et religieuse qui nous engage à développer un savoir-être en laissant l'Evangile interpeller le quotidien de l'école.

Le projet d'établissement se fixe ce triple engagement pour principe directeur et critère d'évaluation de son action.  Il veillera à promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun de ses élèves.

                 B.  UN PROJET POUR TROIS ANS

Les propositions suivantes ont été adoptées le 1er juin 2010 par le Conseil de Participation de l'école, chargé de discuter, d'amender et d'évaluer le projet d'établissement.

En cohérence avec les lignes de force de notre identité fixées par le Pouvoir Organisateur, elles constituent les axes prioritaires de notre action pédagogique et éducative pour les trois années à venir.

 Axe pédagogique :

 

 Deux priorités : L'évaluation, les référentiels et le continuum pédagogique

 1.   L'évaluation

 L'évaluation a été repensée à travers toute l'école, de sorte à veiller davantage au rythme des élèves.

Ainsi les examens en cours d'année ont été supprimés de la 1ère à la 4ème primaire.  Ceux de juin ont par contre été maintenus dans toutes les années primaires. 

Une évaluation continue a été mise en place afin de suivre l'évolution de nos élèves.

En 5ème et 6ème primaire des examens ont lieu fin janvier et fin juin.  Les élèves s'habitueront ainsi aux futures sessions d'examens qui ont lieu en section secondaire.  Cependant, ils font l'objet eux aussi d'une évaluation continue. 

Examens, bulletins, cahiers de vie ont été retravaillés et font encore l'objet de nos réflexions actuelles.  Nous travaillons en équipe afin de les faire évoluer.

2.   Priorité au continuum pédagogique.

La formation de l'enseignement maternel et des huit premières années de la scolarité obligatoire constitue un continuum pédagogique structuré en trois étapes, visant à assurer à tous les élèves, les socles de compétences nécessaires à leur insertion sociale et à la poursuite de leurs études.

L'action débutera au niveau du fondamental :

    -> dans la première étape1  et dans la deuxième étape2

 

 (1 Cette première étape est organisée en 2 cycles : - de l'entrée en maternelle à 5 ans - de 5 ans à la fin de la deuxième année primaire)

(2 La deuxième étape est organisée en 2 cycles : - 3ème et 4ème années primaires - 5ème et 6ème années primaires)

  •  Le travail en cycle :

-          Des activités visant le même objectif pédagogique sont organisées en cycle.

-          La concertation entre enseignants du même cycle ou de cycles différents permet de construire progressivement et de façon permanente la continuité au sein de l'établissement.  Elle veillera à conduire chaque enfant, tous les enfants à la réussite.

-          Les équipes d'enseignants se mettent d'accord sur les valeurs à promouvoir, sur des objectifs « matières », « comportementaux », sur des démarches, sur des modes de fonctionnement, sur des outils, sur des critères d'évaluation, sur l'origine des contenus, sur l'organisation du temps, sur le matériel, sur le rôle des enfants et des enseignants, sur les programmes, sur les matières, sur les pratiques,...

  •  La programmation «matière»:

-          Le programme est approché sur le plan d'une répartition « matière » à travers les différentes années (en parallèle avec les différentes compétences).  Durant les 3 prochaines années : l'éveil, les mathématiques, le savoir Lire & écrire seront retravaillés.

-          A partir de ce programme, nous mettons en place des outils et référentiels utilisables dans les classes.

-          Les référentiels sont construits en continuité et suivent l'élève dans son parcours scolaire.

-          Le journal de classe des élèves a été revu afin d'assurer là aussi plus de continuité, d'harmonie et en vue d'une utilisation et d'une lecture plus aisées à travers les différentes années.  Celui-ci aidera petit à petit l'enfant à mieux gérer son travail et son temps de travail individuel.

-          Les travaux à domicile (devoirs & mémorisation) sont repensés en veillant toujours à cette continuité.

Cette action se poursuivra en faisant le lien avec le secondaire :

   -->  Fin de la deuxième étape et début de la troisième étape3 

 (3 Cette troisième étape est organisée en 1 seul cycle : les deux premières années de l'enseignement secondaire)

  • Dans la perspective de l'accès au secondaire différentes initiatives sont à prendre pour favoriser une transition harmonieuse entre les deux niveaux d'enseignement:

 -          un partenariat privilégié est à développer avec les écoles secondaires de la région pour que l'enfant soit orienté le mieux possible ; l'avis et les conseils donnés par l'équipe éducative et le partenaire P.M.S. sont déterminants dans le choix d'une école secondaire.

Des moments de dialogue sont actuellement déjà mis en place au sein de notre établissement entre instituteurs et professeurs pour assurer une découverte réciproque des compétences et des connaissances propres à chaque niveau d'étude.

 

  Axe éducatif :

 Trois priorités sont fixées dans ce domaine :

 1.   L'éducation à la citoyenneté :

 L'apprentissage d'une citoyenneté responsable passera par :

-          Le respect à l'école : locaux, matériel, fournitures classiques

-          Le respect et la préservation de notre environnement : tri des déchets, moins de gaspillage d'eau, de papier

-          Le respect de règles de vie traduites dans un règlement d'ordre intérieur : en classe, en cour de récréation, au réfectoire, à l'extérieur de l'école.

-          Le respect de l'autre en évitant les conflits.  On mettra encore l'accent sur la communication et la verbalisation des problèmes rencontrés.  Cette communication aura lieu entre tous les acteurs concernés : école, élèves, familles mais aussi Pouvoir Organisateur.   D'avantage de jeux viendront progressivement agrémenter les cours de récréation dans le but également de tenter de diminuer les conflits entre enfants.

-          Le respect de l'heure de début des cours et dès lors le respect du travail des camarades de classe et du professeur.

 

2.   L'éducation à la santé :

 

L'éducation à la santé englobe : l'éducation nutritionnelle, éducation à l'hygiène, éducation à la sécurité.

  • Education nutritionnelle :

-          la présentation de collations  « saines » dès la première maternelle est déjà un moyen d'attirer l'attention des enfants, de leurs parents sur la nécessité de veiller à son alimentation.

-          Le mercredi institué comme jour d'une collation "fruit" devrait s'étendre au travers de l'école avec, bien sûr, l'étroite collaboration des parents.

  • Education à l'hygiène :

-          Veiller à être présentable et soigné dans sa tenue vestimentaire

-          Se laver régulièrement les mains en cours de journée

-          Respecter les sanitaires (qui ont été entièrement rénovés)

 

  • Education à la sécurité :

-          Veiller à fermer les portes d'entrée de l'école

-           Jamais une porte ne peut rester ouverte donnant un accès direct sur la rue.

-          Respecter les consignes de sortie de l'établissement qui veillent scrupuleusement à la sécurité de nos élèves.

 

3.   La communication entre les élèves, parents et les enseignants :

En favorisant au maximum cette communication on tend à réduire les difficultés, soucis, malentendus, souffrances, ..... :

Pour ce faire :

Des réunions de parents ont lieu 3 à 4 fois par an : 

-          La première réunion est collective et se tient au début de l'année scolaire.  Elle vise à informer les parents de la pratique de classe du titulaire et permet un premier échange parents - titulaire - direction.

-          Les 2 ou 3 réunions suivantes sont individuelles (dates communiquées en début d'année scolaire).  Elles permettent à chaque parent de prendre connaissance du comportement de leur enfant en classe, ainsi que du travail mis en œuvre.

Des cahiers de vie (en maternelle) ou bulletins (en primaire) sont remis aux parents 4 à 5 fois par an (dates communiquées en début d'année scolaire). 

-          L'enseignant aura pris soin d'en expliquer le mode de fonctionnement et les modalités de rencontre avec les parents. 

-          Les cahiers de vie (en maternelle) sont un outil de communication entre l'enseignant, l'élève et ses parents.  Ils reprennent des indications concernant les apprentissages en cours, le développement de l'autonomie ...

-          Les bulletins (en primaire) ne sont jamais un objectif (on ne fera donc jamais un bilan dans le but d'y inscrire des points) ; ils sont un outil de communication entre l'enseignant, l'élève et ses parents.  Ils comprennent le travail journalier ainsi que les notes obtenues lors des bilans récapitulatifs de tout ou partie du programme des études.

Le cahier de communication (en maternelle)  ou journal de classe (en primaire) sont un moyen privilégié permettant d'entrer en contact à tout moment avec l'enseignant ou la direction. Ils peuvent permettre une prise de rendez-vous dans le but d'obtenir des informations concernant l'enfant.  Ils sont aussi le moyen de suivre la planification des activités en cours (en maternelle) ou des travaux à réaliser par l'enfant (en primaire) ou encore le calendrier des activités qui se dérouleront durant le trimestre en cours.

Par le biais du classeur de travaux et du cahier de vie (en maternelle) ou des cahiers, classeurs et bulletins (en primaire) les parents peuvent suivre le travail de leur enfant, prendre connaissance de son évolution (en maternelle), de ses résultats obtenus lors des contrôles ou bilans (en primaire), prendre des informations concernant les travaux réalisés ou en cours de réalisation.

Plusieurs autres possibilités de rencontre entre les parents et l'école existent :

-          Les parents peuvent solliciter une rencontre avec la direction, le titulaire ou un autre enseignant par téléphone (069/88.08.67) ou par écrit par le biais du journal de classe.

-          L'école (les enseignants, la direction, ...) peut souhaiter rencontrer les parents.

-          Des contacts avec le Centre PMS peuvent également être pris par les parents :

                     Centre Psycho Médico Social Libre Primaire - Mr Georis

                     rue Childéric, 29  -  TOURNAI   -   069/22.97.83

-          D'autres rencontres ponctuelles peuvent avoir lieu afin d'informer les parents d'un sujet bien particulier.

La diffusion des travaux du conseil de participation se fait à la demande auprès du secrétariat ou auprès des représentants de parents au Conseil de Participation.

 

Axe moral et religieux :

 

 

L'enseignant mettra l'enfant en contact avec les valeurs évangéliques : ainsi, par exemple:

  • le respect : de soi, des autres, des règles de vie, du matériel et des locaux
  • le pardon, l'amour des ennemis
  • le don de soi pour le service de l'autre, la gratuité.
  • la politesse
  • le respect de l'environnement

         L'enfant sera amené progressivement à percevoir que l'ensemble de sa vie est appelé à se

laisser informer par les valeurs évangéliques.

Diverses activités, coordonnées par l'équipe éducative, permettront aux jeunes de redécouvrir l'actualité et le sens profond des temps forts de l'année liturgique.

 

                   C. DISPOSITIONS FINALES

 

Ce projet d'établissement a été soumis au Conseil de Participation pour évaluation, amendement et approbation en date du 1er juin 2010.

Le Conseil de Participation s'engage solidairement à mobiliser ses forces pour la mise en œuvre dans les trois années à venir des priorités fixées dans le présent projet d'établissement.